Vous vous demandez jusqu’où aller, vous avez adopté un Sportster pour en faire une bécane à votre image, mais entre le show bike qui vous a fait vous décider pour ce modèle et votre objectif de vous en servir pour aller bosser tous les jours, il y a un certain « code de la route » à prendre en compte.

Parce que si les forces de l’ordre appréhendent nos V twins souvent plutôt avec bienveillance, que la courtoisie avec ces messieurs/dames en uniforme vous permettra régulièrement de vous en sortir avec seulement un devis gratuit, il n’en demeure pas moins qu’il est important de connaitre les règles et de pouvoir s’en affranchir éventuellement, mais en connaissance de cause.

Alors, on commence par la base, l’équipement de la bécane. A l’heure ou on évoque de plus en plus le contrôle technique moto, avant de « simplifier » votre faisceau pour épurer la ligne, voici la liste des équipement obligatoires :

  • un feu de croisement en état de fonctionnement et allumé en permanence,
  • un dispositif anti-parasite,
  • au moins un rétroviseur, côté gauche,
  • un avertisseur sonore homologué,
  • un compteur de vitesse gradué en km/h (appelé indicateur de vitesse ou tachymètre),
  • un compteur kilométrique (totalisateur, les compteurs partiels, appelés « trips », ne sont pas obligatoires),
  • deux freins pouvant être actionnés indépendamment l’un de l’autre,
  • au moins une béquille (latérale ou centrale),
  • une plaque constructeur apposée sur le cadre et indiquant la marque, le numéro d’identification du constructeur, le niveau sonore de la moto au ralenti et le régime moteur auquel ce niveau sonore a été enregistré,
  • un numéro d’identification frappé à froid, de façon à être facilement lisible à un endroit accessible du châssis ou du cadre, sur la partie droite du véhicule,
  • un éclairage conforme :
  • deux feux clignotants (indicateurs de changement de direction) à l’avant et à l’arrière,
  • un feu de croisement et un feu de route, à l’avant
  • un feu d’arrêt rouge, un éclairage de plaque d’immatriculation et un catadioptre non triangulaire à l’arrière,
  • Des pneus avec des rainures de plus d’un millimètre de profondeur.

 

Le focus plaque :

Positionnée à une hauteur minimale de 20 cm par rapport au sol, et dans tous les cas au-dessus de l’axe de roue et à moins de 150 cm du sol,

Eclairée pour être lisible de nuit à une distance de 20 mètres,

Aux dimensions imposées par le code de la route, 21 par 13 cm

Fixée par rivetage (on ne doit pas pouvoir la déposer sans outil).

Visible de l’arrière sur 45% de chaque cote de l’axe de la moto

 

Alors la plaque latérale ? Légale ou pas ?

Règles plaque appliquées à la plaque latérale

Et bien oui, mais sous condition comme illustré ci dessus et tout en respectant les autres normes de taille/ hauteur/eclairage